Ping… Pong…

Assez de me faire balader entre ophtalmo et opticien. Tous de bonne volonté, mais le résultat est là : ces verres à prisme intégré ne conviennent pas.

Personne ne peut dire pourquoi, d’où vient le déficit de netteté. Après une autre visite chez l’ophtalmo, et une vision parfaite avec lunettes d’essai, je voyais l’opticien aujourd’hui.
Celui-ci avance des raisons qui me laissent un peu dubitatif, certainement parce que l’optique est un domaine trop technique pour mes connaissances, que je n’y comprends pas grand chose.
Il explique pourquoi j’y vois mieux de près en regardant à vers l’extérieur des verres (côté temporal), et mieux de loin en regardant à l’intérieur (côté nasal).
Mais rien à faire, je sais juste que ces verres ne conviennent pas et qu’il faut en changer.

On ne peut pas chercher indéfiniment à se renseigner sur tout. Les nerfs, les muscles du visage, les techniques de réanimation de la face, les composants des larmes artificielles… Me plonger en plus dans l’optique n’est pas une perspective réjouissante. j’ai envie de vivre, aussi.
Alors, je suis pas loin d’abandonner sur le sujet.

Lisez les billets dans la même catégorie : L'oeil - Eye, Progression et nouvelles - News