La neuroplasticité

La neuroplasticité est la capacité du cerveau à se reprogrammer en fonction des stimuli, apprentissages et exercices. Il semble que ce soit un peu le sujet à la mode ces derniers temps (du moins dans les milieux éclairés).

Le lien avec la paralysie faciale et le neurinome de l’acoustique ?

D’abord, dans une opération d’exérèse du neurinome qui fait perdre l’audition d’un côté, le cerveau perd un capteur pour le maintien de l’équilibre. Les durs et longs exercices de rééducation permettent de retrouver un équilibre stable satisfaisant (on peut faire du vélo, je suis certain que certains font même beaucoup mieux). Le cerveau apprend à maintenir le corps en équilibre à partir de signaux différents. De nouvelles connexions se forment.

Ensuite, après l’opération de myoplastie du temporal, la rééducation sollicite une nouvelle fois la neuroplasticité. Un muscle qui servait à guider la mâchoire latéralement doit maintenant servir à exprimer le sourire.

Dans les deux cas, exercices, apprentissage et transformation de certaines zones du cerveaux, alors qu’auparavant les scientifiques étaient convaincus que chaque zone se voyait allouer une fonction, une fois pour toute.

Pour en savoir plus et découvrir ces phénomènes, LE livre à lire est certainement celui de Norman Doidge, « Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau » (disponible en Poche. Titre original : The brain that changes itself)

Lisez les billets dans la même catégorie : A retenir - Remember this