Des nouvelles de la rééducation – some news of the rehab

Ca fait un moment que je parle plus de la rééducation. Cela suit son cours, et au début il n’y avait pas grand chose à raconter.
Mais maintenant, ça bouge vraiment. Je me suis approprié mon temporal, et je commence à bien l’actionner à volonté ! Le mouvement qui m’est plus facile et que donc je pratique le plus est celui de rétro-pulsion (pousser la mâchoire vers l’arrière).

Ce que je décrivais comme un mini sourire crispé ressemble maintenant à quelque chose de plus franc. Clairement, on peut voir que je souris.

Je travaille toujours
- la musculation du temporal, dans le but d’accroître l’amplitude. Faire des pompes, en gros.
- la « psychologie du sourire », c’est à dire l’association de l’expression sourire avec le mouvement du temporal. Pour cela, il faut s’entraîner.

La séance d’exercices du matin est importante. Elle permet de bien faire démarrer le muscle pour la journée. Si le muscle est bien travaillé, ses contractions ne se sentent presque pas.
En effet n’oublions pas que le muscle est allongé lors de l’opération. Au début, le temporal, il aime pas ça, il se rebelle, il est un peu dur à actionner et donne ces sensation de tiraillement.
Après ces quelques mois, cela va déjà mieux, le muscle ne se défend plus trop et tire moins quand on le contracte.
Dans les bons jours, je le sens exactement comme un muscle normal. Autant dire que je ne le sens pas !
Cela aide grandement pour l’association psychologique. S’il y a peu d’efforts à faire pour sourire des deux côtés, le mouvement tend à s’acquérir naturellement.

It’s been a while I don’t report about the rehab. Everything is going fine, doing the exercises… I begin to have real control on the temporalis muscle. And now, I do a real smile, still not large, but it’s clearly there!
Still exercising the muscle, with the « push-ups », as well as working on the psychological aspect.
The morning exercises is quite important to give the muscle a good start for the day.
Let’s not forget that it gets lengthened during the operation. It doesn’t like this and gets sometime rebelious!
But in the good days, I feel it like a normal muscle, that is I feel nothing. Then it’s almost effortless to practice dual-side smiling

Lisez les billets dans la même catégorie : Progression et nouvelles - News, Rééducation - rehab