Nouvelles découvertes

Parfois, on sait pas comment ça vient. Une étincelle.
On s’est souvenu que O. avait mentionné Pisa en Italie, où l’on avait fait plein de ces opérations. J’ai cherché aujourd’hui, mais sans trouver grand chose.

Pour m’aider pour l’italien, Barbara se mis à la recherche des hôpitaux de Pise traitant de près ou de loin la paralysie faciale.
On est d’abord tombés sur le site d’une conférence. De fil en aiguille, on a trouvé quelques liens intéressants (en anglais)
- avec des schémas et photos :

http://www.meei.harvard.edu/facialnerve/face3.php

- http://www.emedicine.com/plastic/topic218.htm (plus technique)
- Un document format word, et sa conversion en html

Mot-clé intéressant pour les recherches : « free functional muscle transfer facial »

Excitation et déception après l’étude des documents.
Bonne avancée, car ces documents font un tour de toutes les techniques disponibles pour traiter les paralysies faciales, avec pour chacune les avantages et inconvénients. La méthode Labbé n’est qu’une méthode parmi d’autres.

Tristement, ce serait une des seules de l’artillerie lourde (à vocation réparatrice) qui me reste. Ayant été opéré il y a plus de 3 ans, les muscles du visage se sont atrophiés, probablement irréversiblement. Même si on remettait du courant dans les nerfs, la mobilité serait probablement perdue.

Lisez les billets dans la même catégorie : La face - Face, Recherches - Research